MON INTERVIEW



Reynal et claude

 

Interview

 

AVS : Bonjour, Pourriez vous présenter, prénom, nom, signe et ascendant astrologique et lieu(x) où vous professez ?

Reynald : Bonjour, je m'appelle Reynald, je suis du signe du verseau ascendant vierge et je fais mon métier de médium sur Amiens, où plutôt sur mon site car je ne fais  que de la voyance mail ou par téléphone, je ne consulte pas en cabinet pour le moment.


AVS : Médium, ce n'est pas un métier ordinaire ? Quel a été votre parcours ? Et pouvez-vous nous dire Comment et quand vous avez démarré votre activité de «Voyant»?

J'ai un parcours sommes toutes, très simple, je suis fils d'ouvrier mais ma mère et ma grand-mère se sont toujours intéressée à la voyance et la médiumnité. J'ai baigné là-dedans très jeune.
Ma grand-mère que je n'ai pas beaucoup connu, a eu des flashs fulgurants sur l'avenir des personnes de ma familles, qui se sont réalisés après sa mort d'ailleurs.
Maintenant, c'est elle mon guide dans toutes les voyances que je réalise. Elle m'accompagne chaque jour comme si elle me disait "je t'accompagne chaque jour et jusqu'après ma mort".
Mon don de voyance a toujours été là je crois. Mais il s'est prononcé vers l'âge de 14ans. Période où je me renfermais sur moi-même et me posait beaucoup de questions sur ce que j'allais faire dans l'avenir.
J'étais un être solitaire et à la recherche de moi-même.
J'ai eu la réponse un soir grâce à ma grand-mère décédée. J'ai reçu ce message : " Tu vas aider les autres", je ne l'ai pas compris tout de suite, mais le hasard a fait que le monde de la voyance fut là, à mes cotés, chaque jour.

 AVS : Si vous n’étiez pas médium, quel métier auriez-vous aimé exercer ?

Les personnes comme nous, ont besoin d'être aimé. Par notre passé douloureux et par notre psychologie fragile.
Quand j'étais jeune, je voulais être chanteur mais aussi, aider les autres.
Travailler par exemple à la croix rouge, ou pompier.
Mais la vie a fait que ces rêves soient impossible à concrétiser, de part ma voix et ma santé.

AVS : Pour ceux qui ne vous ont jamais consulté, Comment se déroule une séance de voyance avec vous ? Que voyez vous, comment voyez vous et avez-vous des sujets que vous refusez d’aborder et pourquoi ?

C'est très simple, je ne demande que le prénom et la date de naissance de la personne concernée. Je demande sa question et me concentre sur celle-ci.
Ensuite, je perçois les situations, le caractère de chaque personne quelques bribes du métier qu'elle exerce et leur vécu par rapport à leur questionnement.
Je ressens aussi des parfums, des prénoms parfois.  Mais, je peux aussi parler d'autre chose comme la famille ou leur état de santé..etc.
Je refuse d'aborder la mort ou de parler d'une personne proche de la mort.

AVS : Quels conseils donneriez vous à une personne n’ayant jamais consulté ?

De laisser parler le voyant, de ne rien dire sur sa vie personnelle.
Juste avec le prénom et la date de naissance, cela suffit à déclencher les flashs et visions.
Un voyant ou médium qui vous pose trop de questions n'est pas un vrai voyant et il vaut mieux s'en méfier.
Consulter tout le temps n'est pas une bonne chose non plus, une à deux fois par an suffit, il ne faut pas devenir addict à la voyance.
Poser toujours et toujours la même question, ne vous aidera pas à avancer.

AVS : Pensez-vous que la destinée soit prédéterminée (écrite à l’avance) ?

Personnellement, je crois que la destinée est déjà écrite. Surtout sur le sujet de la mort, des décès, ..etc.
Cela est inéluctable.
C'est l'au-delà qui choisit.
Mais pour les questions plus légères, et dans le sens général, je pense que nous avons tout de même le libre choix, plusieurs possibilités qui s'offrent à nous.
Je pense que nous avons la capacité d'avancer de nous-même mais avec certaines limites.

AVS : Arrivez-vous à vous déconnecter de la voyance dans votre vie personnelle, tant l'on connait le coté dévorant de cette profession ?

Oui et heureusement, j'essaie de m'approprier quelques moments de détente entouré de ma famille. Comme je l'ai dit souvent, si on n'arrive pas à se déconnecter, on peut sombrer dans la dépression et la folie.
Avoir des personnes à vos cotés est un grand soutien dans ce métier.

AVS : Que pensez-vous du monde de la voyance en général ?

Il y a des gens extraordinaires dans ce monde mais si peu en fait.
Ce métier, et ce à cause d'internet, fait qu'il y a beaucoup de charlatan qui profite de la détresse humaine, pour se faire un maximum d'argent sur le dos des consultants.
Il faut donc, nous méfier de qui on consulte.
Une fois que le voyant est trouvé et qu'il nous a dit des choses du passé, du présent et de l'avenir, et que des choses se sont réalisés, il est inutile de changer.

AVS : Avez-vous des projets pour cette année 2014 ou les années à venir ?

Pour cette année 2014, je souhaite déjà continuer à faire de la voyance mais autrement que par mail.
Je me suis, il y a quelques semaines à la voyance par téléphone et je fais un peu de radio.
Maintenant, j'aimerai trouver un magasine sur lequel je pourrais répondre aux gens comme une sorte de courrier des lecteurs.
Il me poserait leur question voyance et ce serait à moi d'y répondre.

Je voudrais remercier toute l'équipe d'AVS pour m'avoir donné la chance de réaliser cette interview.
Carpe Diem.

La rédaction AVS Juin  2014

 

 


Recommandee par avs